We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Réunion technique tripartite de l’OIT sur l’accès des réfugiés et autres personnes déplacées de force au marché du travail

Date: 
5 Juillet, 2016 to 7 Juillet, 2016
Time: 
09.00 - 17.00
Location: 
OIT, Genève
Type d'événement: 
Pays: 
L’ISP assistera à la Réunion technique tripartite de l’OIT sur l’accès des réfugiés et autres personnes déplacées de force au marché du travail, qui se déroulera du 5 au 7 juillet 2016 au BIT, à Genève. Cette Réunion technique tripartite de l’OIT se tient à l’heure où la communauté internationale se trouve confrontée à une intensification des déplacements forcés de population à travers le monde.

La Réunion technique tripartite de l’OIT réunira 8 représentant(e)s de gouvernements (Allemagne, Australie, Brésil, Ethiopie, Etats-Unis, Jordanie, Kenya, et Turquie), 8 travailleurs/euses et 8 employeurs/euses, afin de constituer le groupe d’experts qui discutera, débattra et adoptera les Principes directeurs sur l’accès des réfugiés et autres personnes déplacées de force au marché du travail. Ces principes directeurs seront ensuite présentés pour adoption au Conseil d’administration de l’OIT, en novembre 2016.

On considère que l’accès à un travail décent constitue la passerelle entre la réponse humanitaire et la réalisation du développement. L’OIT ouvre la voie dans cette direction. Il s’avère donc fondamental que l’OIT et ses membres tripartites parviennent à définir des directives fortes et faisant autorité. Ces principes directeurs doivent être fondés sur le cadre normatif inscrit dans les Conventions de l’OIT et de l’ONU.

Pour l’ISP, il est important que ce cadre normatif se reflète dans ces principes. Mais parallèlement, nous souhaiterions que ces derniers ne se limitent pas uniquement à l’accès à un travail décent, mais portent également sur l’accès des réfugié(e)s et des personnes déplacées de force à des services publics de qualité, que ce soit en matière de santé, d’éducation, de logement, de services de distribution, de services sociaux ou de protection sociale, qui s’avèrent nécessaires pour renforcer la confiance en soi, le bien-être, l’autonomisation et l’intégration dans la société.

Plus d’informations :

Voir aussi