Solidarité avec le Libéria

Bien que le Libéria ait ratifié les Conventions 87 et 98 de l'OIT et que la Constitution libérienne garantisse le droit à la liberté syndicale, le droit syndical n'est pas reconnu dans le secteur public, et les syndicats et les associations ne cessent d’être confrontés à un comportement antisyndical de la part du gouvernement.

En 2014, le gouvernement a licencié des agents de santé qui étaient en première ligne de la lutte contre Ebola, simplement parce qu'ils essayaient d'assurer une protection et des conditions de travail satisfaisantes pour les travailleurs/euses publics. D'autres syndicats se sont vus refuser leur enregistrement, et les dirigeant(e)s syndicaux et les militant(e)s sont régulièrement licenciés ou mutés dans des régions éloignées, privés de leurs salaires et intimidés.

L'ISP mène campagne pour le rétablissement de Joseph Tamba et de George Poe Williams, du NAHWAL, et œuvre en faveur du respect des droits syndicaux au Libéria. En 2016, le NAHWAL - en collaboration avec l’ISP, la CSI, UNISON, et le SEIU - a déposé une plainte auprès du Comité de la liberté syndicale de l'OIT.

Libéria : bâtir un système de santé solide sur une infrastructure fragile ?

10 Avril 2017
George Poe Williams, General secretary of NAHWAL, Liberia

À la fin de la crise Ébola dans le bassin du Mano, le gouvernement libérien a déclaré s'engager dans la mise en place d'un système solide de services de santé. Mais comme la direction du système elle-même n'a jamais été restructurée, les professionnels du secteur savaient que les choses continueraient sur leur lancée. Les craintes du National Health Workers' Association of Liberia (NAHWAL) se sont confirmées.

Respectez le droit syndical – Réhabilitez DÈS À PRÉSENT les dirigeants syndicaux au Liberia !

06 Octobre 2016
Appel à l'action pour le Liberia: réintégrer des travailleurs/euses de la santé et respecter les droits syndicaux

L’Internationale des Services Publics appelle ses affiliés et ses partenaires à enjoindre au gouvernement du Liberia de respecter le droit humain d’organisation dans le secteur public et de réhabiliter les deux dirigeants syndicaux libériens. Joseph S. Tamba et George Poe Williams, respectivement Président et Secrétaire général de l’Association nationale des travailleurs de la santé du Liberia (National Health Workers’ Association of Liberia, NAHWAL), un affilié de l’ISP, ont tous deux été brusquement licenciés pour avoir représenté les intérêts de leurs membres.

Liberia: les droits syndicaux menacés

30 Août 2016
Des employé(e)s des services de santé au Libéria, parmi lesquels George Poe (à gauche) et Martha C. Morris (tout à droite)

Le Liberia, qui a un ratio 3 médecins pour 10 000 contre un ratio acceptable de 41 pour 10 000 selon l’OIT, a été le troisième pays du bassin du fleuve Mano à être touché par la crise Ebola et il est le plus gravement affecté avec plus de 4 800 morts et 10 672 personnes infectées.
[Article extrait de la publication "Les priorités de l’ISP dans le domaine de la santé et la réponse syndicale à la maladie à virus Ebola"]

Les syndicats du Libéria manifestent à Monrovia pour revendiquer leurs droits

10 Juin 2016
Protestors in Liberia present their demands

L’ISP fait campagne depuis plusieurs mois pour la réintégration des dirigeants syndicaux libériens, George Poe Williams et Joseph Tamba, après leur licenciement en février 2014.

Les travailleurs/euses de la santé au Liberia : les héros de l’ombre de la crise Ebola

04 Avril 2016

L’ISP est fière de proposer deux candidats exceptionnels pour le prix international des personnels de santé 2016 de l’OMS, (International Health Workforce Awards) qui récompense des travailleurs/euses de la santé et des personnes d’exception ayant apporté une contribution significative dans le domaine des ressources humaines pour la santé (RHS). Ces deux candidats sont membres de l’Association nationale des travailleurs de la santé du Liberia (National Health Workers’ Association of Liberia, NAHWAL), un affilié de l’ISP.

Des systèmes de santé faibles responsables de la crise Ebola au Liberia

17 Mars 2016

Le Liberia a été le troisième pays frappé par la crise Ebola en 2014-2015. Plus de 10 000 cas et près de 5 000 décès ont été dénombrés sur son territoire. Les travailleurs/euses de la santé ont tout particulièrement été durement touché(e)s par ce fléau, non seulement parce qu’ils/elles ont manqué d’équipement de protection individuelle, de médicaments et de matériel, mais aussi parce qu’ils/elles ne disposaient pas des connaissances nécessaires sur la maladie.

Ebola : seul(e)s des travailleurs/euses en sécurité peuvent sauver des vies

23 Décembre 2014
Dans une vidéo exclusive réalisée par l'ISP, hébergée et diffusée par The Guardian, les travailleurs/euses de la santé au Liberia partagent leurs difficultés et leurs frustrations face aux conditions de travail qui régissent la lutte contre la maladie à virus Ebola.

Respectez le droit syndical – Réhabilitez DÈS À PRÉSENT les dirigeants syndicaux au Liberia !

06 Octobre 2016
Appel à l'action pour le Liberia: réintégrer des travailleurs/euses de la santé et respecter les droits syndicaux

L’Internationale des Services Publics appelle ses affiliés et ses partenaires à enjoindre au gouvernement du Liberia de respecter le droit humain d’organisation dans le secteur public et de réhabiliter les deux dirigeants syndicaux libériens. Joseph S. Tamba et George Poe Williams, respectivement Président et Secrétaire général de l’Association nationale des travailleurs de la santé du Liberia (National Health Workers’ Association of Liberia, NAHWAL), un affilié de l’ISP, ont tous deux été brusquement licenciés pour avoir représenté les intérêts de leurs membres.