PSI solidaire avec Detroit et les employé-e-s publics

Août 22, 2013
Background image is part of a mural by Diego Rivera called Detroit Industry, North Wall at the Detroit Institute of Arts.
Detroit est la plus grande ville à se déclarer en faillite dans l’histoire des États-Unis. Mais ce n’est pas la seule ville qui subisse la crise économique, et ce qui se passe à Detroit est important, non seulement pour les membres de l’AFSCME, qui ont consacré leur vie active à dispenser des services publics de qualité à la ville et à la communauté, mais aussi pour les travailleurs et les retraités de l’ensemble des États-Unis et de la planète, et pour tous les travailleurs du secteur public qui fournissent des services publics de qualité aux citoyens à travers le monde. La situation de Detroit nous importe à tous et nous sommes solidaires avec les travailleurs et les retraités de la ville.

L’Internationale des services publics soutient ses camarades de l’AFSCME à Detroit et appelle tous les affiliés de la PSI à « Soutenir Detroit! » en signant la pétition à l’adresse www.StandwithDetroit.org

Detroit connaît incontestablement des difficultés budgétaires. La question qui se pose est de savoir qui paie la facture. Devra-t-elle être supportée par les employés municipaux qui œuvrent chaque jour pour que la ville continue de fonctionner, malgré les considérables réductions déjà infligées à leurs salaires et avantages ? Les retraites des employés municipaux et des retraités – qui étaient déjà acquises – vont-elles être amputées ? Ou est-ce qu’il sera demandé aux réhausseurs de crédit et aux agents de Wall Street, qui ont pris la ville pour un distributeur automatique pendant des années, d’assumer les conséquences de leurs actes ?

L’effondrement de l’industrie de la ville, qui s’est produit au cours des 40 années passées, n’est pas le fait des travailleurs modestement rémunérés de la fonction publique. Les employés et les retraités de la ville de Detroit ont travaillé de bonne foi pour parvenir à une solution équitable et éviter la faillite en premier lieu. La catégorie des travailleurs ne portant pas d’uniforme ont vu leur future retraite diminuer d’environ 40% l’an passé et ont accepté une baisse de salaire de 10%. Maintenant, le gouvernement de l’État cherche à imposer d’autres réductions aux salaires et aux retraites des travailleurs pour que Wall Street sorte gagnant, une nouvelle fois!

Il est non seulement immoral de réduire les salaires et les retraites pour compenser les dégâts causés par Wall Street, mais de telles mesures constituent par ailleurs de graves violations des conditions de travail convenues pour les employés de la fonction publique. Un gouvernement qui ne peut pas faire respecter la loi et qui satisfait uniquement les intérêts d’une élite minoritaire – au lieu de pourvoir aux besoins des travailleurs qui servent leur communauté – manque à ses obligations économiques et financières et, en outre, met en danger sa propre existence.

Une société démocratique se construit sur des services publics de qualité. Les choix politiques que fait actuellement la ville de Detroit sont indignes d’une des plus vieilles démocraties occidentales et font honte aux États-Unis. Nous avons besoin de politiques qui soutiennent les travailleurs et le développement économique et social à venir, pas de mesures destructrices qui se répercuteront durablement sur les employés du secteur public et sur l’ensemble de la communauté.

Associez-vous à PSI pour témoigner de votre solidarité avec les membres de l’AFSCME, en signant cette pétition maintenant : www.StandWithDetroit.org

 

 

 

 

Associez-vous à PSI pour témoigner de votre solidarité avec les membres de l’AFSCME, en signant cette pétition maintenant

Voir aussi