Actions menées par l’ISP contre Ebola

Parmi chaque dizaine de personnes décédées de la maladie à virus Ebola, on compte un(e) travailleur/euse de la santé. À ce jour, plus de 250 personnels de la santé, notamment des membres de syndicats affiliés à l'ISP, ont trouvé la mort dans l'exercice de leurs fonctions. L’ISP fait activement pression auprès des gouvernements nationaux, l'OIT et l'OMS, et travaille avec le mouvement syndical à l'échelle mondiale pour des interventions urgentes afin de faire face à la situation à laquelle sont confrontés les travailleurs/euses de la santé et des services paramédicaux.

Les priorités de l’ISP dans le domaine de la santé et la réponse syndicale à la maladie à virus Ebola

15 Octobre 2016
Photo: UNMEER/Martine Perret. Creative Commons

Au début de la crise d’Ebola, les affiliés des trois pays les plus affectés ont alerté l’ISP à propos du décès des agents de santé sur leur lieu de travail. Cette publication rend compte du travail effectué sur le terrain depuis la mise en œuvre de la stratégie de réponse de l'ISP à Ebola .

Respectez le droit syndical – Réhabilitez DÈS À PRÉSENT les dirigeants syndicaux au Liberia !

06 Octobre 2016
Appel à l'action pour le Liberia: réintégrer des travailleurs/euses de la santé et respecter les droits syndicaux

L’Internationale des Services Publics appelle ses affiliés et ses partenaires à enjoindre au gouvernement du Liberia de respecter le droit humain d’organisation dans le secteur public et de réhabiliter les deux dirigeants syndicaux libériens. Joseph S. Tamba et George Poe Williams, respectivement Président et Secrétaire général de l’Association nationale des travailleurs de la santé du Liberia (National Health Workers’ Association of Liberia, NAHWAL), un affilié de l’ISP, ont tous deux été brusquement licenciés pour avoir représenté les intérêts de leurs membres.

Commission des Nations Unies : De nouveaux investissements en faveur des professionnel(le)s de la santé stimuleront la création d’emplois et la croissance économique

22 Septembre 2016
Rosa Pavanelli, la Secrétaire générale de l’ISP, a rejoint l’appel des présidents français et sud-africain à réaliser d’urgence des investissements publics à l’échelle mondiale pour créer de nouveaux emplois dans le secteur de la santé, afin d’empêcher une pénurie annoncée de 18 millions de professionnel(le)s de la santé, principalement dans les pays à faible revenu et à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, et d’aider les pays à maximiser les avantages socio-économiques de ces nouveaux emplois dans le secteur.

Avant-propos: Seul(e)s des travailleurs/euses en sécurité peuvent sauver des vies

31 Août 2016
Photo: UNMEER/Simon Ruf. Creative Commons

L’ISP se soucie de la santé de tous les travailleurs et travailleuses, des risques particuliers auxquels est confronté le personnel de santé et de l’engagement des agents de la fonction publique à fournir des services de santé de qualité au profit des populations desservies. La santé est un bien public ; un état de santé défaillant constitue un problème humanitaire fondamental allant de pair avec des causes et des conséquences politiques, économiques et sociales. La bonne santé ne présente pas uniquement un avantage social pour les individus et les sociétés, mais contribue également aux économies en jouant un rôle important dans la productivité.

Ghana: L’implication des syndicats

30 Août 2016
Photo: EC/ECHO - Jean-Louis Mossec. Creative Commons

Au Ghana, 151 cas de suspicion d’Ébola ont été testés, mais heureusement aucun n’a été confirmé. Étant donné que le pays figure parmi les 15 pays à risque élevé d’infection MVE, un plan national de préparation et de réponse a été élaboré autour de 5 axes thématiques : coordination, surveillance, gestion des cas, logistique et finance/sécurité, et mobilisation sociale & communication des risques.
[Article extrait de la publication "Les priorités de l’ISP dans le domaine de la santé et la réponse syndicale à la maladie à virus Ebola"]

Congo: l’unité syndicale!

30 Août 2016
SOLSICO en consultation avec l'agent de promotion de la santé de l'OMS en RDC

La population congolaise n’a pas accès à un système de santé de qualité, puisque les structures sanitaires sont dans un état de délabrement chronique, en particulier dans les provinces. Les prestataires de services de santé ne sont pas suffisamment formés, ne bénéficient pas de formation continue ni d’un renforcement de capacités qui pourraient les aider à améliorer leurs connaissances de la maladie.
[Article extrait de la publication "Les priorités de l’ISP dans le domaine de la santé et la réponse syndicale à la maladie à virus Ebola"]

Liberia: les droits syndicaux menacés

30 Août 2016
Des employé(e)s des services de santé au Libéria, parmi lesquels George Poe (à gauche) et Martha C. Morris (tout à droite)

Le Liberia, qui a un ratio 3 médecins pour 10 000 contre un ratio acceptable de 41 pour 10 000 selon l’OIT, a été le troisième pays du bassin du fleuve Mano à être touché par la crise Ebola et il est le plus gravement affecté avec plus de 4 800 morts et 10 672 personnes infectées.
[Article extrait de la publication "Les priorités de l’ISP dans le domaine de la santé et la réponse syndicale à la maladie à virus Ebola"]

Respectez le droit syndical – Réhabilitez DÈS À PRÉSENT les dirigeants syndicaux au Liberia !

06 Octobre 2016
Appel à l'action pour le Liberia: réintégrer des travailleurs/euses de la santé et respecter les droits syndicaux

L’Internationale des Services Publics appelle ses affiliés et ses partenaires à enjoindre au gouvernement du Liberia de respecter le droit humain d’organisation dans le secteur public et de réhabiliter les deux dirigeants syndicaux libériens. Joseph S. Tamba et George Poe Williams, respectivement Président et Secrétaire général de l’Association nationale des travailleurs de la santé du Liberia (National Health Workers’ Association of Liberia, NAHWAL), un affilié de l’ISP, ont tous deux été brusquement licenciés pour avoir représenté les intérêts de leurs membres.

Appel à la solidarité pour lutter contre les effets de la maladie à virus Ebola (EVD)

23 Octobre 2014
La lutte contre le virus Ebola en Guinée - Les agents de santé dans les équipements de protection

#protecthealthworkers - L'ISP appelle aujourd'hui tous ses affiliés à effectuer un don au Fonds d'aide de l'ISP, qui permettra d'apporter une aide immédiate à nos membres et à leurs familles, et plus particulièrement aux proches des travailleurs/euses de la santé décédé(e)s, qui se trouvent privés d'accès à la protection sociale.

Les priorités de l’ISP dans le domaine de la santé et la réponse syndicale à la maladie à virus Ebola

15 Octobre 2016
Photo: UNMEER/Martine Perret. Creative Commons

Au début de la crise d’Ebola, les affiliés des trois pays les plus affectés ont alerté l’ISP à propos du décès des agents de santé sur leur lieu de travail. Cette publication rend compte du travail effectué sur le terrain depuis la mise en œuvre de la stratégie de réponse de l'ISP à Ebola .

Rapport final du Groupe d'Experts de la Commission de haut niveau sur l’Emploi en Santé et la Croissance économique

21 Septembre 2016

Ban Ki-Moon, Secrétaire général des Nations Unies, a établi la Commission de haut niveau sur l’Emploi en Santé et la Croissance économique en mars 2016. Sa mission est de proposer des actions intersectorielles destinées à guider et stimuler la création d’emplois dans le secteur des services sociaux et de la santé afin de promouvoir une croissance économique inclusive.
Afin d’aider le travail de la Commission, un groupe d’experts a été convoqué pour examiner de manière critique les données disponibles.

Travail décent: Ebola et le monde du travail

23 Décembre 2015

Travail décent est un magazine trimestriel sur le travail décent en Afrique de l'Ouest, publié par le bureau de l'OIT au Sénégal. Ce numéro sur l'Ebola et le monde du travail comporte plusieurs articles écrit par l'ISP (pages 30-32; 33; et 38-39).

Maladie à virus Ebola – Stratégie d’intervention de l’ISP 2014-16

31 Octobre 2014
Ebola in Guinea

La crise de l'Ebola, en Afrique de l'Ouest, reflète clairement la menace que représente pour la société l’absence de systèmes de santé publique de qualité. Les conséquences désastreuses de l'épidémie doivent, de manière générale, être considérés comme des symptômes résultant du manque d'investissements dans les systèmes de santé du secteur public durant des décennies. Il est possible de télécharger la stratégie de l'ISP, axée sur une réponse syndicale à la crise, ici.

Déclaration: Des travailleurs/euses de la santé tués par la pire épidémie du virus Ebola de toute l'histoire

10 Juillet 2014

La fédération syndicale internationale, Internationale des Services Publics, déplore le fait que des dizaines de travailleurs/euses de la santé aient été tués sur leur lieu de travail par le virus Ebola, parce qu'ils/elles ne disposaient pas des outils et du matériel nécessaires – une tragédie qui aurait pu être évitée.

Video: Ebola et la République Démocratique du Congo (RDC)

08 Octobre 2015

Marie M'bayabu, Secrétaire générale de SOLSICO, de la RDC nous explique comment ce pays pauvre, en guerre, en est à son septième épidémie d'Ebola.

Video: L’ISP veut se rappeler de tous les professionnels de santé emportés par le virus Ebola

25 Novembre 2014

"Plus de 300 travailleurs/euses de la santé ont perdu la vie en accomplissant leur devoir au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, pour tenter de sauver des vies et contenir la flambée d’Ebola. L’ISP veut se rappeler de chacun(e) de ces travailleurs/euses ; aucun nom ne sera oublié."