L’ONU a retiré l'accréditation des syndicats de son personnel et refuse toute négociation

Octobre 07, 2013
La PSI exhorte tous les syndicalistes à appeler leurs ministres des Affaires étrangères, les États membres de l’ONU, ainsi que le Secrétaire général Ban Ki-moon, à respecter les droits des travailleurs/euses, et à reprendre immédiatement les négociations.

Rejoignez la campagne de LabourStart et envoyez un courriel au Secrétaire général Ban Ki-moon LabourStart

Au cours de l’été 2013, le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a pris la décision unilatérale de priver les syndicats des Nations Unies de leurs droits à la négociation et de démanteler le Comité Administration-personnel. Cette décision envoie ainsi un message inacceptable au monde entier, en contestant la validité des syndicats. Il s’agit là d’un comportement particulièrement hypocrite, puisqu’il est adopté par l’organisation internationale censée défendre la paix, la justice sociale et le respect de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 (Article 23 point 4) ainsi que les conventions internationales sur la liberté syndicale et la négociation collective de l'Organisation internationale du travail.

Pour plus d'information voir notre Action Urgente

Rejoignez la campagne de LabourStart et envoyez un courriel au Secrétaire général Ban Ki-moon

Voir aussi