We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Le syndicat coréen des travailleurs/euses de la santé proteste contre les réformes du marché du travail jugées insuffisantes

07 Septembre 2016
KHMU protest healthcare privatization in May 2014
Le Syndicat coréen des travailleurs/euses médicaux/ales et de la santé (Korean Health and Medical Workers’ Union, KHMU), un affilié de l’ISP, a décidé d’organiser deux grèves générales fin septembre et fin octobre, afin de marquer son désaccord vis-à-vis des réformes du marché du travail qu’il juge insuffisantes. Le syndicat se dressera également en faveur d’une négociation collective des salaires de 2016, et exigera un nombre suffisant de professionnel(le)s de la santé dans les hôpitaux.

Le 31 août dernier, le KHMU a tenu la seconde assemblée provisoire des représentants syndicaux – qui a réuni 200 participant(e)s – dans les locaux de l’Hôpital Dentaire National de l’Université de Séoul. Le planning final des principales actions de grève a été annoncé à l’occasion de cette réunion : 

  • Le KHMU observera la première grève générale du secteur le 28 septembre, et la seconde le 27 octobre. Le syndicat national des professionnel(le)s de la santé s’est également engagé à participer à la manifestation des travailleurs/euses du 12 novembre, qui devrait rassembler 200 000 personnes.
  • Les membres du syndicat lanceront une pétition en faveur de la loi sur le soutien aux ressources humaines dans le domaine des soins de santé, et tiendront chaque mercredi des conférences de presse parallèlement à des campagnes sur le terrain.
  • Le KHMU entamera sa première grève générale le 27 septembre, en signe de protestation contre la privatisation des soins de santé, les salaires axés sur la performance et le système de licenciement, et militera en faveur de la loi sur le soutien aux ressources humaines dans le domaine des soins de santé, ainsi que de la négociation collective des salaires. Le KHMU entend en outre solliciter une médiation de résolution des conflits au travail le 12 septembre, et organiser une manifestation nocturne le 19 septembre.
  • Les actions de grève viseront les entreprises qui commencent à mettre en œuvre certaines réformes du travail, dont le système de licenciement basé sur les performances.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site Internet du KHMU (en anglais).

Voir aussi