We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Nouvelle loi sur les soins de santé universels et le congé maternité aux Philippines

24 Avril 2019
Le 20 février 2019, le président philippin, Rodrigo Duterte, a pris une décision historique en signant plusieurs projets de loi promulgués par le gouvernement, notamment les lois sur les Soins de santé universels (UHC) et l'Extension du congé maternité (EML). Ces deux lois font partie de la campagne de l'ISP aux Philippines dans le cadre du Projet de santé soutenu par les affiliés de l’ISP en Finlande et le SASK (Centre de solidarité syndicale de finlandais).

Loi sur les Soins de santé universels

Selon l'Organisation mondiale de la Santé :

« La nouvelle Loi sur les soins de santé universels constitue une avancée très importante pour tous les Philippins. Elle facilitera en effet les principales réformes visant à renforcer les flux financiers existants mais toujours fragmentés, augmenter l'espace budgétaire pour favoriser les prestations, améliorer la gestion et les performances des systèmes de santé locaux décentralisés et institutionnaliser les mécanismes de soutien tels que l'évaluation des technologies de santé et la promotion de la santé. »

La Secrétaire générale de l'ISP, Rosa Pavanelli, s'est exprimée sur cette avancée historique :

« Cette réussite illustre à quel point la solidarité internationale peut faire la différence pour les citoyen-ne-s et les agents du service public. Elle est d'autant plus importante qu'elle contribue au droit fondamental à la santé des Philippins. C'est une victoire des Philippins et pour la campagne mondiale de l'ISP en faveur du droit humain à la santé. »

« À présent, nous devons nous assurer que l'application de cette nouvelle loi ne prenne pas la forme d'un cadeau fait aux compagnies d'assurance privées, ou d'un système de santé à double vitesse qui distinguerait les pauvres des riches », a-t-elle ajouté.

Pour cela, il faut un financement adapté des services de santé dispensés par l'état pour tous, et une participation renforcée des populations dans le processus de politique de santé. Les Philippines avaient déjà fait un premier pas vers la santé pour tous, il y a cinquante ans, avec l'entrée en vigueur de la Loi sur les soins de santé (Medical Care Act). En 1995, c'est la loi sur l'Assurance santé nationale (National Health Insurance Act) qui est promulguée, donnant naissance à la Caisse philippine des assurances maladie (PhiliHealth). Cette dernière visait la mise en place d'une couverture santé universelle.

Malheureusement, l'impact de ces précédentes lois s'est vu réduit à néant par les inégalités d'accès aux services de santé et de situation sanitaire. Ainsi, au lieu de bénéficier de services de santé gratuits pour tous, les citoyen-ne-s considérés comme démunis se sont retrouvés subventionnés. Ils/elles devaient toujours débourser des sommes importantes (qu'ils pouvaient à peine se permettre) pour accéder aux soins dans les infrastructures privées. Les populations pauvres ont donc davantage souffert de maladies, malgré le système PhiliHealth, qui se vantait de pouvoir atteindre une couverture santé « universelle » de 86 % de la population en 2010.

La nouvelle loi sur les Soins de santé pour tous (UHC) ouvre la voie à de nouvelles sources de financement pour PhiliHealth, par le biais de taxes, qui permettront l'accès universel aux services de diagnostic, aux frais de consultation et aux analyses médicales gratuits.

Alors que le Ministère de la santé et PhiliHealth travaillent à la rédaction des règles et règlements d'application (IRR) de cette loi, nous leur assurons tout notre soutien et les encourageons à veiller à ce que la qualité des soins de santé pour tous reste la pierre angulaire de cette loi historique.

Loi sur l'Extension du congé maternité

La Loi sur l'Extension du congé maternité signe également une belle avancée du pays. Le Sénat l'a approuvée une première fois, il y a deux ans. Elle étendait alors le congé maternité payé de 60 à 105 jours. Sept des 105 jours sont transférables au père, à la discrétion de la femme employée ayant droit aux prestations de maternité. Il existe également une option qui permet d'étendre le congé de 30 jours supplémentaires sans solde. Les employé-e-s également parents seuls pourront bénéficier de 15 jours supplémentaires payés de congé maternité.

La loi garantit également que le congé maternité sera accordé aux femmes dans toute situation de grossesse ou fausse-couche, quelle qu'en soit la fréquence.

La mise en œuvre de la loi sur l'Extension du congé maternité permet une avancée notoire dans la promotion des droits des femmes en tant que droit humain dans le monde du travail, et une nette amélioration des résultats en matière de santé maternelle et infantile. L'égalité des sexes occupe une place importante dans l'œuvre de l'ISP. Nous saluons donc cette nouvelle loi.

Nous partageons la vision de la Sénatrice Risa Hontiveros, amie de l'ISP qui a fermement défendu l'adoption de ce projet de loi ces dernières années. Voici ce qu'elle dit :

« La promulgation de cette loi sur l'Extension du congé maternité restera certes dans les mémoires des mères, des familles et des enfants. Mais elle constitue surtout une magnifique victoire dont les générations de Philippins pourront bénéficier tout au long de leur vie. »

 

 

Voir aussi