Des syndicalistes tués et arrêtés en Turquie

Janvier 22, 2016
Mehmet Kaplan, travailleur dans le secteur de l’assainissement, père de trois enfants et membre de l’affilié de l’ISP, le DİSK/Genel-İş, de la commune de Cizre (Şırnak), a été tué par balle le 17 janvier, juste devant sa maison. De plus, un autre travailleur a été grièvement blessé et trois autres ont été arrêtés dans le cadre de différents incidents.

Une nouvelle fois encore, les syndicalistes sont victimes de violences à l’encontre de voix dissidentes en Turquie.
M. Ramazan Uysal, également membre du DISK/Genel-İş, fut touché par balle et perdit son bras le 14 décembre 2015, alors qu’il travaillait sur des valves d’arrivée d’eau pour la municipalité de Cizre.

En outre, l’ISP a été informée de l’arrestation et de la mise en détention de trois membres du DISK/Genel-İş pour leurs activités syndicales : M. Mazlum Özmen, représentant syndical et officier de la police municipale, M. Mesut Ayık, chauffeur et M. Nedim Oruç, attaché de presse.

Il ne s’agit là que des derniers exemples d’une longue série de violations des droits humains et syndicaux perpétrées en Turquie au cours de ces dernières années, qui viennent ternir l’image et le nom d’une république démocratique.

L’ISP condamne fermement l’assassinat et les actes de persécution à l’encontre de membres de son syndicat affilié et a envoyé un courrier au Premier ministre turc, M. Ahmet Davutoğlu, afin d’exhorter le gouvernement à :

  • mener rapidement une véritable enquête complète en vue d’identifier les auteurs du meurtre de M. Kaplan – de même que toute autre personne impliquée – et de les faire comparaître devant la justice ;
  • mener une enquête approfondie afin de faire la lumière sur les attaques par balle à l’encontre de M. Uysal ;
  • libérer immédiatement les membres du Genel-İş qui ont été incarcérés, et mettre un terme à ces attaques systématiques à l’encontre de syndicalistes.

L’ISP a rappelé au gouvernement turc que la répression et la mise en détention de travailleurs/euses en raison de leurs activités syndicales constituent une violation des obligations de la Turquie en vertu de la Convention n°87 de l’OIT et autres mécanismes des droits humains. L’ISP appelle en outre les autorités turques à garantir une protection efficace de la vie des travailleurs/euses et des syndicalistes.

L’ISP tient à exprimer toute sa solidarité envers les membres du DISK/Genel-İş et appelle ses affiliés à soutenir les manifestations qui se dérouleront sur la place Taksim d’Istanbul, comme aux quatre coins de la Turquie, en envoyant une lettre de protestation au Premier ministre turc.

Plus d’informations :

Voir aussi