We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Soutenez le groupe Pearson 100 et exprimez votre opinion.

Juin 09, 2016
Tell Pearson - Private Schools in Developing countries
Les syndicats des employés et de l’enseignement du secteur public se sont mobilisés pour mettre sur pied une campagne mondiale d’une importance capitale visant à soutenir une résolution destinée aux actionnaires à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de Pearson.

Plus d’une dizaine de syndicats, parmi lesquels AFT, AFSCME et UNISON, affiliés à l’ISP, ainsi que diverses caisses de retraite d’employés du secteur public et une centaine d’actionnaires concernés, se sont associés pour former le groupe « Pearson 100 » et « dire à Pearson » (« TELL PEARSON ») de cesser de soutenir les écoles privatisées qui appliquent la ségrégation dans les pays en développement, et de mettre fin à sa politique de tests de haut niveau motivée par le marché.

La stratégie de Pearson ne fonctionne pas pour l’enseignement public… ni pour ses propres investisseurs. Pearson prévoit dans les contrats de travail des dispositions qui imposent le silence aux enseignants ; il a été découvert que l’entreprise surveillait les médias sociaux des élèves pour empêcher les échanges d’informations sur les examens. En Afrique et en Asie, Pearson investit des millions dans les écoles privées afin de créer de nouveaux débouchés pour ses produits.

Les parents et les élèves en ont assez : ils décident de ne plus passer les examens de Pearson et font savoir aux gouvernements que la société Pearson n’est pas la bienvenue.

Il est prévu de débattre de la résolution du groupe « Pearson 100 » à l’intention des actionnaires pendant la séance plénière de l’assemblée générale annuelle de Pearson, le 29 avril à Londres, et de remettre en même temps la pétition signée par plusieurs milliers de personnes.

Voir aussi