We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Protégeons les retraité(e)s portoricain(e)s !

11 Mai 2016
A l’heure où Porto Rico doit lutter pour résoudre sa crise de la dette, des fonds spéculatifs « vautours » exigent le remboursement complet de la part de la dette qu’ils ont rachetée pour une bouchée de pain. En tant que voisins des Américains non représentés au Congrès, les citoyen(ne)s portoricain(e)s se retrouvent ainsi pieds et poings liés.

Imaginez-vous perdre du jour au lendemain 70 à 80 % de vos prestations parce qu’un fonds spéculatif avide de profits souhaite conserver ses bénéfices en réduisant le montant de votre retraite comme peau de chagrin. Si le Congrès n’intervient pas, quelques privilégiés de Wall Street se rempliront les poches tandis que des retraité(e)s se feront voler leur retraite durement gagnée. C’est précisément ce qui pourrait arriver aux retraité(e)s et aux membres actifs de la Fédération américaine des employé(e)s de l’Etat, des comtés et des municipalités (American Federation of State, County and Municipal Employees, AFSCME) à Porto Rico, où les pensions de retraite s’élèvent en moyenne à 12 700 $ par an, et où le montant des cotisations avoisine 10 % du salaire.

L’affilié de l’ISP, l’AFSCME, a rejoint la Coalition nationale des pensions publiques afin d’agir en faveur des retraité(e)s et des employé(e)s du secteur public de Porto Rico. Ensemble, ils invitent les membres de l’AFSCME et les citoyen(ne)s américain(e)s à adresser un courrier à leurs représentants au Congrès, afin d’appeler à ce que leurs retraites soient protégées.

Pour de nombreux/se retraité(e)s portoricain(e)s, cet argent représente tout ce qui les sépare de la pauvreté. Si le Congrès n’adopte pas une loi protégeant les retraites des employé(e)s du secteur public et des retraité(e)s portoricain(e)s dans le cadre des négociations relatives à la dette, des milliers d’autres personnes pourraient se retrouver dans la pauvreté.

Faites savoir au Congrès que les retraites des Portoricain(e)s ne sont pas négociables ; les préserver permettra de protéger les retraité(e)s des politiques et des intérêts financiers de Wall Street.

Voir aussi