L’ouragan Irma fait des ravages et sème la dévastation dans les Caraïbes – L’ouragan José lui fait suite

11 Septembre 2017
Rosa Pavanelli, la Secrétaire générale de l’ISP, a exprimé ses condoléances pour les pertes en vies humaines dans les Caraïbes suivant le passage de l’ouragan Irma. Elle a également fait part de sa tristesse devant les ravages provoqués par l’ouragan dans tout le nord des Caraïbes.

La Secrétaire générale adresse à l’ensemble des affiliés de l’ISP de la sous-région toutes ses pensées et leur exprime sa solidarité :

« L’ISP fera tout ce qui est en son pouvoir pour aider ses affiliés et les personnes qui sont victimes de cette catastrophe. »

Jillian Bartlett, l’une des membres titulaires de la sous-région et représentante au sein du WOC, a fait part plus tôt de sa tristesse devant la dévastation dans toutes les Caraïbes, en déclarant :

« Nous mettrons tout en œuvre pour aider nos sœurs et nos frères dans les Caraïbes. Cette funeste tempête a bouleversé des milliers de vies dans de nombreux pays. La famille de l’ISP dans les Caraïbes apporte tout son soutien à nos affiliés et partenaires dans les Caraïbes en cette période de grande nécessité. Je suis de tout cœur avec toutes les victimes et toutes les personnes touchées par ce désastre. »

Wayne Jones, membre titulaire, a ajouté :

« Nous avons commencé à prendre les mesures nécessaires et nous exhortons nos affiliés à collaborer avec les équipes d’intervention en cas de catastrophes et de crises dans chaque pays. »

Les images diffusées dans les journaux et sur les réseaux sociaux témoignent de nombreuses destructions et dégâts. Aucune des îles du nord des Caraïbes n’a été épargnée, toutes ont subi des dégâts. Le bureau sous-régional de l’ISP pour les Caraïbes situé à la Barbade reçoit des informations sur des affiliés se trouvant à Antigua-et-Barbuda, Saint-Martin et Anguilla, et attend des rapports en provenance d’Haïti et des Bahamas. Les membres de nos affiliés ont des personnes de leur famille dans nombre de pays touchés par l’ouragan et, dans de nombreux cas, ils/elles attendent des nouvelles concernant la sécurité et la situation de leurs ami(e)s et famille.

Susan Hodge, Présidente de la CSA d’Anguilla et responsable de programme au sein du département de la gestion des catastrophes, est de service au Centre national des opérations d’urgence (National Emergency Operations Centre, NEOC) à Anguilla. Dans le même temps, elle s’inquiète pour sa famille à la maison. C’est le cas de nombreux membres de l’ISP qui travaillent à la gestion des catastrophes dans toutes les Caraïbes. Les opérations de secours ont débuté et la tâche est immense. L’Agence caribéenne de gestion des situations d’urgence et des catastrophes (Caribbean Disaster Emergency Management Agency, CDEMA), l’organisme chef de file de réponse aux catastrophes, a activé le mécanisme régional de réponse qui coordonne la réponse aux catastrophes entre les Etats participants, ainsi qu’avec les institutions régionales et les agences internationales.

L’ISP s’inquiète également de l’ouragan José et de son impact sur les pays déjà éprouvés par l’ouragan Irma. Les îles d’Antigua-et-Barbuda, de Saint-Martin et de Saint-Kitts-et-Nevis ont été placées en surveillance ouragan tôt vendredi 8 septembre.

Evacuation volontaire à la Barbade

Voir aussi