We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Les Américain-e-s veulent de meilleurs soins de santé pour tous

14 Janvier 2019
La santé est le principal sujet d'inquiétude des Américain-e-s aujourd'hui. Dans un sondage réalisé à la sortie des urnes par Cable News Network (CNN) durant les élections de mi-mandat, 41 % des répondants ont indiqué que la santé était « le plus grand défi auquel était confronté le pays ». L'immigration, l'économie, et la loi relative aux armes à feu ont respectivement rassemblé 23 %, 21 % et 11 % des votes.

Ce sondage a eu lieu six semaines après que M. Ban Ki-Moon, le précédent Secrétaire général des Nations Unies, a dénoncé le système de santé américain en le qualifiant de politiquement et moralement mauvais. Il a franchi un pas supplémentaire en appelant de ses vœux un système de santé financé publiquement dans le pays, considérant qu'il s'agit d'un droit fondamental humain.

Le système de santé américain est le plus cher au monde. Les dépenses représentent plus de $10 348 par personne. À raison de $3,2 trillion par année, cela représente 17,8 % du produit intérieur brut du pays (PIB). Mais c'est probablement aussi l'un des plus inefficaces parmi les pays à hauts revenus.

Pour un coût bien moindre, le service national de santé britannique (NHS), par exemple, propose gratuitement des services de qualité pour tous sur le lieu de traitement des patient-e-s. Pendant ce temps, malgré les sommes énormes englouties par le système de santé américain, près de 30 millions de personnes ne sont pas couvertes par l'assurance maladie, ce qui les rend vulnérables face à des dépenses de santé dramatiques. Cette part de la population a augmenté de 4 millions de personnes qui ont perdu leur couverture santé depuis que le Président Trump a été élu.

Les groupes d'intérêt privé sont les premiers bénéficiaires de ce système de santé qui perpétue les inégalités en matière de santé. Il s'agit de grands groupes pharmaceutiques, de compagnies d'assurance maladie ou de chaines de cliniques. Leurs profits passent avant la bonne santé et le bien-être du peuple américain.

Les Américain-e-s envoient désormais un signal clair aux décideurs politiques : assez, c'est assez ! La réalisation de la santé pour tous n'est pas négociable. La santé du peuple doit être placée au dessus du profit d'une poignée de super-riches qui possèdent les sociétés dans le domaine de la santé et définissent le rythme des prestations de services. Une santé publique universelle n'est pas seulement possible, mais nécessaire pour rendre les États-Unis plus justes et plus équitables.

Les affiliés de l'ISP continuent à prêter leur voix pour faire entendre la nécessité de réorganiser le système de santé dans l'intérêt du peuple américain. Ils font partie du mouvement qui se répand à travers les cinquante états unis pour exiger une santé qualitative pour tous en tant que droit fondamental humain.

Cette exigence ne disparaitra pas tant qu'elle n'aura pas été respectée. Le mouvement ne s'arrêtera pas tant que les choses ne seront pas faites correctement. Le peuple américain veut une meilleure santé pour tous. Syndicats, associations civiques, associations issues de la communauté et électorat, tous unis, nous vaincrons.

Voir aussi