La violence à l'égard des dirigeants syndicaux continue au Guatemala

Octobre 24, 2013
Melvy Lizeth Camey Rojas, Secrétaire générale du Département de Santa Rosa au Guatemala, a vu sa vie menacée pour la seconde fois (octobre 2013).
Dernières nouvelles: Le 11 octobre, Juan Jose Ortiz, membre du syndicat SNTSG et Secrétaire aux finances du Centre de santé de Barberena Santa Rosa, a été enlevé alors qu’il se rendait au centre-ville. Il a été séquestré, menacé et torturé pendant plus de 24 heures. Le 12 octobre, après l’avoir forcé à monter dans une voiture et après avoir roulé pendant quelques instants, on lui a enlevé le bandeau qu’il avait sur les yeux et on l’a laissé dans le centre de Barberena. M. Ortiz ne se souvient pas bien de ce qui s’est passé. Il aurait été drogué et a des traces de brûlures de cigarettes sur les paupières et les sourcils. Il craint pour sa vie et celle de sa famille.

Nous exhortons le gouvernement de la République de Guatemala à ordonner la conduite immédiate d'une enquête approfondie sur ces actes lâches, et à appliquer la loi dans toute sa rigueur pour que les responsables soient arrêtés et jugés sans délai. Voir le communiqué de presse de la SNTSG (en espagnol uniquement).

L’ISP appelle l’ensemble de ses affiliés à écrire au Président du Guatemala afin d’exprimer leur profonde inquiétude et appeler à la prise de mesures immédiates.

Les attaques signalées par le SNTSG incluent :

Le 2 octobre 2013 à 15h00, Melvy Lizeth Camey Rojas, Secrétaire du Centre médical du SNTSG de Chiquimulilla dans le Département de Santa Rosa, a vu sa vie menacée pour la seconde fois lorsque des motards armés de calibres 9 mm ont pénétré sur son lieu de travail, probablement dans l’intention de mettre fin à ses jours. Des témoins évoquent de nombreuses similitudes entre ces hommes et ceux qui ont abattu de plusieurs balles le conseiller syndical Morataya Ricardo Lemus et blessé grièvement Melvy Lizeth Camey Rojas lors de la même attaque en juillet dernier.

Le 6 octobre à 8h00, Genaro Cruz Telón de Chinebal dans la région d’Izabal, ancien secrétaire et membre du SNTSG, a été grièvement blessé suite à une violente agression.  Jorge Benjamin Cuc Caal de Chinebal a été inculpé. M. Cruz est dans le coma.

Le 6 octobre, la Secrétaire générale du Centre hospitalier et de rééducation pour enfants, Mauricia Garcia Ruiz, voyait sa vie menacée, et le 7 octobre, c’était au tour de la Secrétaire du Comité exécutif du SNTSG, Dora Regina Ruano, de recevoir par téléphone des menaces de mort dirigées contre elle ainsi que ses enfants.

Ces actes de violence viennent alourdir le bilan de 58 assassinats de syndicalistes commis au Guatemala ces dernières années, et notamment les meurtres de  Carlos Hernandez et Santa Alvarado du SNTSG (syndicat national des travailleurs de la santé du Guatemala) ainsi que de Kyra Zulueta Enríquez Mena (syndicat de la municipalité de Nueva Concepción), commis en mars 2013.

Les affiliés de la PSI sont invités à utiliser les courriers-types (anglais/espagnol) ci-dessous et à adresser dès à présent leurs protestations au Président du Guatemala.  

Courriers de la PSI à l'attention du Président du Guatemala:

Voir également :

Voir aussi