We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Journée internationale contre l’Homophobie, la Transphobie, la Biphobie (IDAHOT 2016)

17 Mai 2016
PSI LGBT
L’homophobie ou la transphobie, sous n’importe quelle forme, est préjudiciable et met même la vie en danger. Nous sommes solidaires avec les travailleurs LGBTI, et dénonçons toute forme de marginalisation et stigmatisation liée à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre.

Rosa Pavanelli, Secrétaire générale de l’ISP, déclare: « L’homophobie ou la transphobie, sous n’importe quelle forme, est préjudiciable et met même la vie en danger. Nous sommes solidaires avec les travailleurs LGBTI, et dénonçons toute forme de marginalisation et stigmatisation liée à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre. Les travailleurs des secteurs publics ont un rôle important à jouer en fournissant des services publics basés sur l’égalité et en assurant des droits humains pour tous, pour promouvoir ainsi la justice sociale et économique ». Juneia Batista, Présidente du Comité mondial des femmes de l’ISP, ajoute: «Pendant les dernières décennies, l’ISP et ses affiliés ont soutenu l’autonomisation des voix LGBTI, non seulement à l’intérieur du mouvement syndical, mais aussi en donnant plus de visibilité à ces problèmes et en coopérant avec les organisations LGBTI, comme ILGA».

Eurian Leite, le coordinateur du Comité inter-americain LGBTI de l’ISP, insiste : « Il y a encore des pays où l’homosexualité est considérée comme un crime et puni par la mort. Quand les droits individuels sont brimés, d’autres domaines de nos vies en subissent les conséquences. C’est pourquoi nous avons besoin d’actions affirmatives des syndicats pour combattre les préjugés et la violence sur les lieux de travail. Plus la diversité d’un syndicat sera grande, plus il sera capable de recruter parmi une large gamme de communautés recherchant l’équité et de renforcer le pouvoir collectif pour défendre les syndicats et les droits humains ». Le Comité interaméricain LGBTI de l’ISP se fonde sur les meilleures pratiques de toute la région, du Brésil au Canada – où le mouvement syndical a joué un rôle important dans la lutte pour les droits LGBTI. Eurian continue : « Nous encourageons les syndicats à négocier l’inclusion des droits LGBTI dans leurs accords collectifs et de promouvoir la ratification et la mise en œuvre de la Convention 111 de l'OIT. En soutenant ces causes importantes dans notre syndicat et nos communautés, nous pouvons réaliser partout un gain réel pour les personnes LGBTI ».

Le Réseau Rose du plus grand syndicat des Pays-Bas, FNV, est fermement engagé pour l’inclusion des politiques en faveur de la diversité des choix sexuels et des sexes à l’intérieur des syndicats et sur les lieux de travail. Il est allié à d’autres organisations LGBTI aux Pays-Bas, comme COC Nederland, Workplace Pride et Amnesty International et soutient le travail de renforcement syndical LGBTI de PSI en Inter-Amerique. Jolanda van Gool, membre du Conseil d’Administration du Réseau Rose, dit : « L’inclusion est nécessaire sur le lieu de travail puisque la diversité n’est ni un problème, ni un luxe – nous devons reconnaître l’importance de la coopération et de la cohabitation. Il est sain et productif d’avoir un climat de travail inclusif. Le coming out fonctionne mieux! ».

Au mois d’août 2016, l’ISP participera à EUROPRIDE et les événements connexes, à Amsterdam. Nous tiendrons, bien sûr, nos affiliés au courant des actions.

Veuillez faire parvenir les contacts du coordinateur LGBTI de votre syndicat et les données à partager sur la page LGBTI de l’ISP à equality@world-psi.org


La IDAHOT a été créée en 2004 pour attirer l’attention des politiciens, leaders d’opinion, des mouvements sociaux, du public et des media sur la violence et la discrimination dont les LGBTI sont victimes dans le monde entier. En moins d’une décennie, la date du 17 mai a été établie comme étant l’une des dates les plus importantes pour les communautés LGBTI, au cours de laquelle elles se mobilisent à l’échelle mondiale. La date du 17 mai a été spécialement choisie pour commémorer la décision de l’Organisation mondiale de la Santé, en 1990, de ne plus classifier l’homosexualité comme un trouble mental.


Déclaration en anglais - français - espagnol

Plus d'informations:

Voir aussi