We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Hommage à Amit Sengupta

08 Janvier 2019
Le Dr Amit Sengupta, qui s’était illustré dans la lutte mondiale pour le droit à la santé, est décédé accidentellement, le 29 novembre dernier, à l’âge de 60 ans, lors d’une baignade au large de la plage de Betalbatim, à Goa, en Inde. Depuis quatre décennies, il consacrait sa vie au combat pour un monde meilleur, en donnant la priorité à la promotion de la connaissance scientifique et à la santé publique pour tous.

Après avoir obtenu son diplôme de médecine à l’université Maulana Azad, à Delhi, dans les années 1980, il s’était installé comme médecin généraliste, mais seulement pour une courte période. Convaincu de la nécessité de développer les connaissances scientifiques et de les rendre accessibles aux femmes et aux hommes ordinaires, il avait quitté la médecine générale pour aider à créer le Forum de la science de Delhi et, par la suite, le mouvement pour la science All India People’s Science Movement. Au début des années 1990, il avait participé à la campagne Total Literacy Campaign en Inde, qui avait pour objectif d’enseigner la lecture et l’écriture aux populations pauvres en milieu urbain et rural.

Amit Sengupta laissera particulièrement le souvenir d’un organisateur exceptionnel au sein du mouvement mondial en faveur de la santé pour tous. La première étape de ce mouvement remonte à l’année 2000, lorsqu’il a contribué à la création du People’s Health Movement (Mouvement populaire pour la santé).

Les dirigeant-e-s mondiaux avaient promis « la santé pour tous d’ici à 2000 » lors de la Conférence internationale sur les soins de santé primaires à Alma-Ata, du 6 au 12 septembre 1978. Face à leur incapacité à tenir cette promesse, il est clairement apparu que les citoyen-ne-s devaient lutter d’en bas pour parvenir à la santé universelle. Et la seule solution était la santé publique pour tous.

Amit Sengupta figurait parmi les militant-e-s qui avaient compris la nécessité d’agir dans cette perspective, à l’approche du siècle nouveau. Ils avaient organisé la première Assemblée populaire pour la santé à Savar, au Bangladesh, lors de laquelle les délégué-e-s avaient adopté une Charte populaire pour la santé. C’est à ce moment-là que le Mouvement populaire pour la santé a vu le jour.

Au cours des 18 années suivantes, Amit Sengupta n’a pas ménagé ses efforts pour faire du Mouvement populaire pour la santé un réseau qui compte aujourd’hui 70 pays et rassemble des organisations, des universitaires et des militant-e-s engagés dans la lutte pour un monde meilleur, où la santé est accessible à tous.

Il a été le coordinateur mondial associé du Mouvement populaire pour la santé et rédacteur de la publication Global Health Watch qui a été lancée par le Mouvement en 2005. Cette publication peut être comparée à une alternative de la société civile au Rapport sur la santé dans le monde de l’OMS, qui contextualise l’état mondial de la santé dans la dynamique socioéconomique et politique de la planète.

Amit Sengupta participait également au groupe de surveillance de l’OMS, WHO Watch, qui rassemble de jeunes militant-e-s et des universitaires volontaires du secteur de la santé dans les réunions des instances dirigeantes de l’OMS. Ils analysent les points de l’ordre du jour de ces réunions et enrichissent les procédures avec leur perspective populaire, en les diffusant en temps réel aux militant-e-s de la santé publique partout dans le monde, par voie électronique.

Au cours des deux années passées, le Mouvement populaire pour la santé est devenu un proche allié de l’ISP, et Amit un ami cher, un frère et un camarade pour nous. Suite aux discussions échangées avec lui, le siège de l’ISP a toujours mis un point d’honneur à laisser sa salle de conférence à la disposition des ateliers du WHO Watch. Nous sommes également fiers de l’avoir accueilli comme intervenant sur les questions de santé lors du 30ème Congrès mondial de l’ISP en 2018. Par ailleurs, Amit Sengupta est la seule personne en dehors de l’ISP à avoir rédigé un article, à notre demande, pour Droit à la Santé.

Sa disparition est une perte considérable pour nous. Il nous manquera, non seulement pour son dynamisme infatigable et sa participation désintéressée, mais aussi pour son esprit, sa simplicité et son formidable sens de l’humour. Nous n’oublierons pas le message qu’il avait communiqué lors du Congrès mondial de l’ISP pour nous encourager à lutter politiquement, notamment en descendant dans la rue, pour obtenir pleinement des soins de santé publics universels. Nous n’oublierons jamais non plus la douce résonance de son rire.

Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa femme, Tripta, et à son fils, Arijit. Bien sûr, Amit est irremplaçable, mais nous espérons qu’ils trouveront un peu de réconfort dans l’assurance que son action a changé la vie de nombreuses personnes à travers le globe et continuera d’en inspirer bien d’autres, jusqu’à ce que la santé pour tous soit une réalité.

Voir aussi