We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Flint n’est pas la seule ville touchée : les politiques d’austérité ont des conséquences dévastatrices et meurtrières

17 février 2016
Photo: Michigan Governor Rick Snyder Political Suicide - Creative Commons- DonkeyHotey
La crise sanitaire survenue à Flint illustre de façon flagrante l’impact des politiques menées par les gouvernements de droite. L’ISP se tient aux côtés des travailleurs/euses des services publics de Flint, de leurs familles et de leurs communautés qui font face à cet impressionnant déni de justice.

C’est probablement la première fois de son histoire que la ville de Flint, située dans le Michigan aux Etats-Unis, se retrouve sous les feux des projecteurs du monde entier. Et ce n’est pas pour de bonnes raisons, puisque nombre de ses habitant(e)s sont empoisonné(e)s par la présence de plomb et d’autres polluants dans l’eau potable de la ville.   

Dans le sillage de la désindustrialisation massive (due à la fermeture des usines automobiles) et de la crise financière mondiale, la ville de Flint a perdu de nombreux emplois bien rémunérés et a vu partir de nombreux/ses résident(e)s de la classe moyenne.  

La victoire des républicains dans l’Etat du Michigan a en outre joué un rôle dans cette crise. En effet, le gouverneur républicain, Rick Snyder, a réduit de pratiquement 2 milliards de dollars les impôts sur les sociétés et sur la fortune, tout en imposant des coupes drastiques dans les services publics et en s’attaquant aux conventions collectives et aux fonds de pension des travailleurs/euses des services publics.  

C’est ainsi que le gouverneur Snyder a entièrement pris le contrôle des autorités de la ville de Flint. Il s’est servi de ses prérogatives pour nommer un « gestionnaire de crise » doté de pouvoirs dictatoriaux à l’égard des autorités locales.  

Cette crise de l’eau a débuté en avril 2014 lorsque le gestionnaire de crise a cessé de payer la ville de Détroit pour qu’elle approvisionne en eau les habitant(e)s de Flint. A la place, il a décidé de faire puiser l’eau potable de la ville dans la rivière polluée du même nom, dans le simple but d’économiser quelques millions de dollars. Du fait de cette décision hâtive, l’eau provenant de la rivière Flint a dû être traitée avec de nombreux produits chimiques agressifs, à la suite de quoi du plomb et d’autres substances toxiques se sont alors échappés des canalisations de la ville et se sont retrouvés dans les foyers, les écoles, les hôpitaux et les lieux de travail. 

 L’intoxication au plomb est particulièrement nocive pour les enfants, et ce, même lorsqu’elle est absorbée en très petite quantité. D’après un article paru le 9 février dans The Nation, intitulé How Many Flints Are There? (Combien d’autres Flint sur Terre ?), « une quantité de poussière de plomb équivalant à la taille d’un ongle de pouce est suffisante pour faire sombrer un enfant dans le coma, ou déclencher chez lui des convulsions fatales. Moins d’un dixième de cette quantité suffit à provoquer une diminution du QI et une perte d’audition, ou encore des troubles du comportement, tels qu’un déficit de l’attention avec hyperactivité ou une dyslexie. »  

 Pis encore, il semblerait que l’administration du gouverneur Snyder était au courant de la contamination de l’eau. En effet, ils ont commencé à se fournir en eau en bouteille dix mois avant que cette crise ne soit rendue publique.  

 D’après Rosa Pavanelli, Secrétaire générale de l’Internationale des Services Publics :  

« La crise sanitaire survenue à Flint illustre de façon flagrante l’impact des politiques menées par les gouvernements de droite. Leurs politiques d’austérité ont des conséquences dévastatrices et meurtrières. Flint n’est pas la seule ville touchée, et les Etats-Unis ne sont pas le seul pays concerné. Aux quatre coins du monde, nous devons combattre ces comportements impitoyables à l’égard de vies humaines et des droits humains. D’après les informations de notre affilié, l’AFSCME, le gouvernement pourrait privatiser le système de distribution de l’eau, afin de prendre davantage ses distances par rapport à la crise qu’il a provoquée. L’ISP se tient aux côtés des travailleurs/euses des services publics de Flint, de leurs familles et de leurs communautés qui font face à cet impressionnant déni de justice. » 

Pour de plus amples informations sur les activités de l’ISP dans le secteur de l’eau :  

Consulter également :  

Voir aussi