FirstEnergy lock-oute des travailleurs de services d’intérêt public aux États-Unis

Novembre 29, 2013
Demonstrators holding banners, one saying "I want to work"
FirstEnergy Corp. – l’une des plus grandes entreprises d’électricité aux États-Unis – a lock-outé 150 membres du syndicat Utility Workers Union of America (UWUA) aux premières heures de la matinée du 25 novembre, trois jours avant les congés du Thanksgiving aux États-Unis.

IndustriALL Global Union et l’Internationale des services publics (PSI) répondent à l’agression de cet employeur contre l’affilié conjoint UWUA. Apposez votre signature ici pour soutenir la campagne PSI-IndustriALL-LabourStart et écrivez votre message de protestation à Tony Alexander, directeur général de FirstEnergy.

La direction a lock-outé les membres du personnel de la filiale Penelec de l’entreprise d’électricité dans l’État américain de la Pennsylvanie dans le but d’obtenir d’énormes concessions sur les prestations de retraite et de soins de santé, et sur les conditions de travail, en imposant également des réductions dans les normes de service à la clientèle.

FirstEnergy demande des concessions identiques de plus de 1.100 autres membres de l’UWUA dans trois autres entreprises d’intérêt public que possède l’entreprise géante aux États-Unis dans les états de la Pennsylvanie, du Maryland, de la Virginie occidentale et de la Virginie.

Selon l’UWUA, le lock-out des travailleurs et travailleuses de Penelec fait partie d’un mécanisme plus important mis au point par les hauts responsables de FirstEnergy pour réduire les prestations sociales et les conditions de travail dans toute l’entreprise, même quand l’entreprise cherche à réduire les services destinés à la clientèle.  Les membres lock-outés de l’UWUA se trouvent donc en première ligne pour soutenir les efforts du syndicat visant à mettre fin à l’assaut mené actuellement par l’entreprise contre le niveau de vie des travailleurs et travailleuses des services d’intérêt public aux États-Unis.

L’UWUA a demandé aux syndicats de condamner la conduite anti-ouvrière de FirstEnergy en protestant directement auprès du directeur général de FirstEnergy, Tony Alexander, et du premier vice-président Lynn Cavalier.

Nous vous demandons de vous adresser immédiatement aux hauts responsables de FirstEnergy pour mettre fin au lock-out des travailleurs et travailleuses des services d’intérêt public en Pennsylvanie, et pour que l’entreprise reprenne les négociations de bonne foi afin de parvenir à des accords justes pour les travailleurs et travailleuses syndiqués sur tous les sites de FirstEnergy.

Lire la lettre PSI/IndustriALL envoyé à FirstEnergy

Télécharger la lettre type (Word doc).

 

Les pièces jointes 
Cliquez ici pour envoyer votre message à FirstEnergy

Voir aussi