We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Éliminer la violence au travail dans le secteur de la santé

09 Janvier 2019
L’ISP a participé à la 6ème Conférence sur la violence dans le secteur de la santé, qui a eu lieu à Toronto, du 24 au 26 octobre, sur le thème « Faire progresser les pratiques positives ». La conférence offrait une plate-forme permettant à toutes les parties confrontées au phénomène de la violence dans le secteur de la santé d’élaborer et de proposer des stratégies visant à mettre en œuvre des pratiques positives qui les aideraient à trouver des solutions préventives pour remédier à ce problème complexe.

Les pratiques positives sont définies ici comme les pratiques induisant des capacités et des technologies suffisantes pour réduire au maximum la violence afin de pouvoir accomplir la tâche principale des services de santé, à savoir offrir la meilleure aide possible à leurs usagers.

La participation de l’ISP à cette conférence, et aux cinq conférences précédentes, a commencé par la préparation et la publication, en 2005, du guide de formation réalisé conjointement par le CII, l’ISP, l’OMS et l’OIT, intitulé « Directives cadres pour lutter contre la violence au travail dans le secteur de la santé ». L’ISP est membre du Groupe directeur, qui travaille avec d’autres organisations internationales et avec la société de conseil Oud Consultancy. Le secteur des services sociaux et de santé est l’un des secteurs principaux de l’ISP : un tiers de ses affiliés, représentant pas moins de 8 millions de membres, travaille dans ce secteur. Il s’agit majoritairement de femmes.

Le programme de la conférence visait à :

  1. Faire progresser les pratiques positives grâce à une meilleure compréhension des causes et des schémas de l’agressivité et de la violence ;
  2. Examiner les initiatives visant à réduire l’agressivité et la violence afin de favoriser la mise en place des pratiques positives ;
  3. Partager les ressources qui aident à faire progresser et à mettre en place les pratiques positives ;
  4. Gérer l’impact et les conséquences de l’agressivité et de la violence.

Sandra Massiah, Secrétaire sous-régionale pour les Caraïbes, a représenté l’Internationale des Services Publics à la conférence et a fait part des positions et des déclarations de l’ISP sur les éléments suivants :

Les discours principaux, les séances organisées en marge de la conférence, les ateliers, les visites du site et le travail en réseau ont largement donné la possibilité d’échanger des informations, des stratégies et des enseignements sur la lutte contre la violence dans le secteur de la santé, aussi bien dans les pays développés qu’en développement. Le comité organisateur local se composait de syndicats d’infirmiers/ères du Canada et rassemblait de nombreux alliés syndicaux qui unissaient leurs efforts pour dénoncer la hausse des violences dans ce secteur et signaler que des actions étaient menées collectivement pour faire évoluer la situation actuelle.

« En tant qu’infirmières, nous refusons que la violence fasse simplement ‘partie du travail’ et nous comptons avoir notre place dans la solution ! » a déclaré Linda Silas, la Présidente de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (CFNU/FCSII), dans un document de discussion publié par la CFNU/FCSII.

La CFNU/FCSII représente près de 200.000 prestataires de soins de premier plan et étudiant-e-s infirmiers. Le document de discussion, intitulé « C’est assez : des milieux de travail sécuritaires pour tous) lance un appel à l’action nationale aux autorités provinciales et fédérales, aux employeurs, aux syndicats et au personnel infirmier sur le terrain pour veiller, ensemble, à mettre fin à la violence dans le secteur de la santé.

Dans son discours introductif, Christiane Wiskow, Spécialiste des services de santé à l’OIT, a présenté les outils et les ressources existants, en attirant l’attention sur l’augmentation des agressions à l’encontre des personnels de santé dans les situations d’urgence et de conflit.

« La violence est une question de droits humains et nous sommes particulièrement alertés par le fait que les services de santé soient délibérément pris pour cible car il s’agit d’une violation des droits humains internationaux et du droit humanitaire ».

La Conférence s’est achevée par une séance plénière interactive extraordinaire et un débat sur les réalisations actuelles et les initiatives futures nécessaires. L’ISP a profité de l’occasion pour rendre hommage au travail des affiliés, et tout particulièrement au rapport actualisé « Lutter contre la violence dans le secteur de la santé ». Cette étude, mise à jour en 2018, présente les dernières réalisations des affiliés de l’ISP dans le secteur de la santé.

L’ISP a exhorté tous les participant-e-s à la Conférence à s’allier avec les syndicats pour appeler leur gouvernement et les employeurs à soutenir la convention de l’OIT complétée par une recommandation en vue de mettre fin à la violence et au harcèlement dans le monde du travail.

 

Références

Compte rendu de la 6ème Conférence sur la violence dans le secteur de la santé « Faire progresser les pratiques positives » (Advancing the Delivery of Positive Practice), Toronto, Canada, 2018

Compte rendu des conférences précédentes

Directives générales sur la lutte contre la violence au travail dans le secteur de la santé (versions en anglais, français, espagnol et russe téléchargeables). Il existe un guide de formation qui complète les directives générales. Ces deux documents devraient faciliter la diffusion et la bonne utilisation des directives. Le guide de formation est destiné à une grande diversité d’opérateurs du secteur de la santé, c’est-à-dire les personnels de santé, les membres des associations professionnelles, les syndicalistes, les administrateurs/trices, les dirigeant-e-s, les formateurs/trices, les décideurs/euses et les praticien-ne-s en général.

Voir aussi