We are building a better web presence. Visit our beta website to take part in a better experience which will replace the current site soon!

Algérie : Des membres du SNATEGS qui voulaient manifester sont enlevés, arrêtés et hospitalisés

22 Mars 2017
Le Président du Syndicat National Autonome des Travailleurs du Gaz et de l’Electricité (SNATEGS) et membres du bureau national du syndicat ont été arrêtés par les forces de l’ordre et enlevés de l’hôtel où ils séjournaient, pour empêcher une manifestation pacifique des travailleurs du groupe SONELGAZ dans la ville de Tizi Ouzou, en Algérie.

La direction du groupe SONELGAZ a intensifié ses pratiques allant à l’encontre de l’exercice des libertés syndicales et vers la répression des droits des travailleurs et de leurs représentants syndicaux.

Un précédent rassemblement national pacifique, regroupant les leaders de l’ensemble du territoire national, a eu lieu le 9 mars 2017, devant le siège du Groupe SONELGAZ, à Alger. Cependant, lors de la préparation d'une manifestation à Tizi Ouzou, le 21 mars, toutes les voies d’accès ont été bloquées par les véhicules des forces de police.

Le Président du SNATEGS, Raouf Mellal, et trois autres syndicalistes ont étés évacués à l'hôpital, ayant souffert de coups et blessures et perte de connaissance résultant de la violence policière. Selon les informations recueillies par la Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie (CGATA), il y aurait au total 240 personnes détenues, dont 30 femmes.

Le bureau national du SNATEGS condamne l’attitude du groupe SONELGAZ qui accuse le syndicat de soutenir le terrorisme. Il apporte son plein soutien aux travailleurs de Tizi Ouzou, Béjaia, Bouira, Blida et Alger.

L'ISP a écrit des lettres de protestation au gouvernement algérien: lettre du 22 mars - lettre du 23 mars

Voir aussi